Visiter Souvigny et trouver la paix intérieure

Sixième étape de mon remake Mange, Prie, Aime – Visiter Souvigny & Moulins.

Liberté chérie, j’écris ton nom

Dans cet automne qui n’en finit pas d’être morose, quelque chose dans l’atmosphère nous invite à écouter. La pluie constelle sur les fenêtres ; et les plaids, gonflés de pyjamas laineux, s’épuisent sur le coin d’un canapé. Le thé brûlant, le chat en boule. Il n’y a pas un bruit. On s’imagine blotti au coin du feu et bercé par le ronron d’une histoire. Notre âme s’apaise.

Retrouver sa paix intérieure

Il y a, dans les jours de pluie, une certaine complaisance à la tristesse. Comme si le temps nous disait « c’est ok, moi aussi, je pleure. » Et c’est dans ces moments-là que l’on observe un rituel fantastique. On cherche, par de multiples artifices, à prendre soin de soi. Faire entrer la délicatesse. Car, au fond de notre long et lent hiver, existe cet « invincible été » dont parle Camus. Un film doudou, un bain moussant, un sweat usé, un bout de chocolat, des photos de vacances, un câlin, une promesse que demain, ça ira.

« Il y a une admirable énergie dans l’obstination de la douceur », disait Platon. Ainsi, quand le chaos s’invite dans notre vie, une sorte d’appel à la résistance s’organise. On battit des ponts d’entraide, des refuges et des sanctuaires. On range nos territoires intimes, calme nos tempêtes et chérit nos respirations. Pour que la paix revienne. « Sans doute qu’en nous exerçant à recréer de l’harmonie dans notre vie, un jour, nous retrouverons celle qui manque à ce monde. » #philosophyissexy

Visiter Souvigny

Sommaire Visiter Souvigny, le sanctuaire de la paix

Destination l’Allier

Il fait beau lorsque je découvre Souvigny, une petite bourgade située en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le centre de l’Allier. Ce matin, le soleil s’autorise à chauffer les fleurs et à rosir les pierres. Je me souviens avoir couvé du regard ce mouflet de huit ans. Il décortiquait son croissant sous les plaisantes recommandations de sa grand-mère : « c’est pour toi ou pour les piafs, toutes ces miettes, Gaëtan ? » — Les pieds ballants, ils s’étaient installés sur un banc vert foncé. Une épée en bois pendouillait nonchalamment dans le creux de l’assise. Mon chemin continue dans un décor de conte de fées. Des bouquets de roses grimpent au muret et des haies calfeutrées se taillent discrètement un carré. La cloche sonne neuf heures, les oiseaux gazouillent les minutes. Mon rendez-vous approche…

Que visiter à Souvigny

Souvigny est l’un des Plus Beaux Villages de l’Allier et a même été élu (7ᵉ) village préféré des Français, en 2019. La placette centrale s’orne de jolies devantures d’échoppes au goût d’autrefois. « Rouennerie » et « Boucherie », scandent les immenses enseignes lettrées. Une fontaine, une église et le fameux sanctuaire de la paix. Et c’est, justement, pour ce dernier que je suis venue, ici.

Explorer le Prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Souvigny

Mais revenons sur l’histoire de Souvigny. Vous allez voir, ce village de 2000 âmes a pesé dans le game. En effet, Souvigny c’est, à l’époque, la capitale religieuse des Bourbons. Et tout commence avec le sire de Bourbon Aymar qui, au Xᵉ siècle, donne à l’imposante abbaye de Clunny une partie de ses terres souvignyssoises. Un monastère y est ensuite construit. Et, deux des abbés de Cluny choisissent d’y mourir, tour à tour : saint Mayeul et saint Odilon. Deux saints, donc, pour Souvigny ! Après quoi, de nombreux pèlerins font le détour pour avoir la chance de les voir et tenter de recevoir leur part de miracles. D’ailleurs, on peut aujourd’hui admirer leurs gisants au sein du Prieuré de Souvigny.

Visiter Souvigny

Les gisants exceptionnels de Souvigny

Ces deux statues placées côte-à-côte ont presque été totalement détruites à la Révolution. Restaurées avec soin, elles sont à nouveau visibles à leur emplacement primitif, à l’aplomb d’un grand sarcophage-reliquaire. Lors de la visite, on peut aussi apercevoir une nécropole abritant les gisants des seigneurs du coin, nos fameux Bourbons. Le duc Louis II de Bourbon et de la duchesse Anne d’Auvergne.

Une ode à la paix

« Dans certains pays, les gens ne peuvent pas discuter de la paix. Alors, ils veulent venir ici. », murmure le père Marminat. C’est en 2017 que le lieu renoue officiellement avec ses origines pacifistes (grâce à nos deux saints) et est proclamé « sanctuaire de la paix ». L’ADN du lieu nous invite à choyer nos émotions du moment et profiter de la beauté des lieux. Poésie, méditation, temps suspendu, ressourcement, bien-être… Un temps de silence, à petite échelle.

Visiter Souvigny

Informations pratiques | Église prieurale Saint-Pierre et Saint-Paul 
  •  : place Aristide Briand, 03210 Souvigny
  • Visites individuelles guidées sur demande
  • Infos et réservation

Découvrir le musée et le jardin du prieuré

Les jardins « à la française » du prieuré sont accessibles par le musée de Souvigny. L’ambiance est paisible, et j’y découvre le cloître, le bassin, le potager et un immense ensemble floral. En effet, on trouve pas moins de 220 rosiers de différentes espèces, des plantes médicinales et aromatiques et moult espèces rares. Aussi, pour rappeler le passé viticole du département, on a planté, au fond du jardin, des pieds de vigne (vin de Saint Pourçain).

Astrologie et potion magique

Situé dans les anciennes granges monastiques du prieuré, le musée du pays de Souvigny est, quant à lui, consacré au patrimoine archéologique, monumental et ethnologique de l’Allier. Il possède dans ses collections un large ensemble de sculptures romanes et gothiques de l’art clunisien. Sa pièce maîtresse est la colonne du Zodiaque, chef-d’œuvre unique au monde.

“Je veux de l’inutile, du majestueux, je veux des bustes en marbre, je veux des rues où l’on s’égare, un labyrinthe, un dédale, les chansons hurlées de mon quartier et les bars grands ouverts, je veux de l’inexplicable, de la légende et des dragons, de vastes jardins et des gerbes d’étoiles”

– Edmonde Charles-Roux

Ce pilier roman du XIIe siècle reste très énigmatique. Orné de motifs fantastiques tels que le griffon ou encore la licorne, on y retrouve aussi les signes astrologiques. « Les symboles du zodiaque montrent que les moines étaient cultivés. En effet, l’astrologie et l’astronomie sont deux des sept matières enseignées à l’université », explique Paul Saccard, le responsable culturel de Souvigny. Mais à quoi servait-il ? Mystère et boule de gomme… Selon les spécialistes, il pourrait s’agir d’un gnomon (instrument astrologique), d’un support de cadran solaire ou encore de la base d’un chandelier pascal.

Dans la boutique, je déniche des fioles en verre bleuté cachées sous un peu de poussière de fée. La curiosité m’aidant, je découvre que ce sont des breuvages magiques ! À choisir selon son signe astrologique.

Informations pratiques | Musée et jardin du prieuré 

Faire une pause dans le parc de la Porterie

Je ne pouvais visiter Souvigny sans découvrir ce mini Éden… Je passe sous l’arche de la « Porterie », un portail monumental qui mène aux jardins des chambres d’hôtes du même nom (en accès libre). Une douce invitation au repos et à l’oisiveté, au milieu des fleurs et d’une myriade de « bancs poèmes » (j’y reviens au paragraphe suivant). Je flâne ensuite au hasard des ruelles et y découvre plusieurs châteaux et belles demeures classées, comme la Matraye, Chéry, les Chaulets ou encore Montaret. Belle balade !

Le repos des lents demains

Tester son talent artistique

Visiter Souvigny côté art ! La scène artistique foisonnante de Souvigny se révèle à chaque pas… Parmi ses trésors, j’ai adoré les « bancs poèmes » qui sont disséminés dans les ruelles. Ils offrent une halte poétique et incitent à se (re)connecter avec l’art. C’est une véritable immersion esthétique, créée via les « Ateliers du Chapeau Rouge » et animée par l’association 2A2B. Cette association est constituée d’artistes locaux qui explorent diverses disciplines, de la gravure à la sculpture en passant par la mosaïque et le dessin. Souvigny devient ainsi un lieu d’échange et d’inspiration, mêlant art et spiritualité.

Des minutes entières. Il y avait le soleil qui soufflait sa tendre touffeur ; les herbes qui chantaient avec le vent. Je me suis arrêtée devant un banc poème, durant de longues minutes. Impossible de m’en détourner. Introspection. Il s’appelait : « la nuit » et représentait une femme afghane, entièrement voilée, dissimulant un oiseau coincé dans une cage. Un poème, de Parvin Pejvâk, accompagnait la sculpture – réalisée par Brigitte Pelen. Poignant, assourdissant, criant d’une vérité actuelle qui, un jour, j’espère, arrêtera d’être universelle pour, enfin, cesser d’exister.

La poésie pour lutter contre l’obscurantisme

J’aimerais emprunter les mots de Leili Anvan, iranologue, essayiste et autrice du livre Le cri des femmes afghanes (Éditions Bruno Doucey). ♥

« Il existe « un cri du silence » comme il existe des silhouettes sans visage et des visages sans voix. En Afghanistan, depuis longtemps déjà, l’oiseau noir de la peur paraît s’être juché sur l’épaule des femmes. Du monde libre qui est le nôtre, nous les imaginons invisibles et muettes sous la burqa, condamnées à la misogynie aveugle, recluses dans le poing d’une domination archaïque.

Pourtant, en Afghanistan, comme ici, des femmes lisent et écrivent. Des vers. Des chants. De la poésie. Des mots qui ouvrent en elles, et autour d’elles, un espace de liberté où ce qui est interdit, tabou, bafoué, vient sourdre comme une source à la surface de la terre. Les langues se délient. Les corps parlent. L’âme trouve une voix. Et l’eau de leurs poèmes irrigue le monde d’une espérance que l’on n’attendait plus. Oui, le courage des femmes dévoile ici son vrai visage. »

Et pour aller plus loin, je vous conseille le très bon podcast « Par les temps qui courent ».

« La nuit, les étoiles
Brûlent de douleur avec nous
La nuit, les nuages
Pleurent de chagrin avec nous
La nuit, les feuilles
Tremblent de peur avec nous
La nuit, les vents
Soufflent de rage avec nous
Et nous, dans les ténèbres de ces nuits
Débordant de cris sans voix
Avec la torche de nos prières
C’est l’aube que nous attendons…»

– Parvin Pejvâk

Visiter Moulins

Ma journée se clôture le long de l’Allier, où le murmure apaisant de la rivière offre une sérénité retrouvée. Je navigue dans le mordoré de Moulins, petite ville d’art et d’histoire et classée parmi les « Sites et Cités Remarquables » de France. Un collier de drapeaux flotte dans les airs. Pastel, rose poudré, jaune poussin. J’aime quand les lieux s’habillent sur leur 31, pour les jours du quotidien.

Visiter Moulins

Visiter Moulins

Visiter Moulins

Le Grand Café

Le Grand Café, café-brasserie sur la place d’Allier, est l’un des plus beaux de France. Inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques, il a conservé sa décoration de 1899. De style Art nouveau, sa devanture de boiseries, ses murs entièrement parés de miroirs, sa pendule et son baromètre sont formidablement conservés.

Sur les pas de Coco Chanel

De toutes les personnalités qui ont façonné la réputation des lieux, Coco Chanel est la plus célèbre. À 20 ans, Gabrielle Chanel était employée dans une entreprise de confection moulinoise, la maison Gram-Payre. Le soir, elle fréquentait le Grand Café dont la majorité des clients étaient des officiers de garnison et où l’ambiance était particulièrement animée. Elle fut recrutée comme pauseuse, à savoir une chanteuse de seconde zone censée meubler le silence en attendant le retour des artistes. Elle aurait, dès ses débuts, connu un véritable triomphe, devant son succès à une chanson en particulier : « Qui a vu Coco dans l’Trocadéro ? » Ses fans la baptisent rapidement Coco et ce surnom lui restera à tout jamais.

Le service patrimoine propose de visiter Moulins Sur les pas de Coco Chanel pour parcourir les lieux emblématiques de la vie de Gabrielle Chanel.

Voir la carte 

Je quitte cette ville avec bien plus qu’une série de souvenirs : le doux retour de ma paix intérieure, une empreinte qui me suivra bien au-delà des murs de Moulins. Je vous souhaite d’être des refuges dans lesquels trouver la paix.

Informations pratiques | Office de Tourisme de Moulins et sa région 

Où manger

  • Le Grand Café : plongeon direct dans la Belle Époque avec ce café considéré comme un des plus beaux cafés-restaurants de France ! Et on y mange rudement bien. (Visiter Moulins)
  • Le Point d’Orgue : une magnifique vue sur le prieuré ! En terrasse ou en salle, le chef ravit nos papilles avec des plats généreux et aussi bons que beaux. (Visiter Souvigny)

Où dormir

  • Ibis Style Moulins : une bonne adresse où passer ses nuits en toute tranquillité. Valeur sûre et bien située au cœur de ville. (Visiter Moulins)
  • Chambres d’hôtes La Porterie : parmi les rosiers et le carillon de l’église, une adresse où l’on aime se prélasser, pendant des heures et des heures. (Visiter Souvigny)

FAQ

  • Faire les marchés de Souvigny
  • Assister à une fête médiévale à Souvigny
  • Visiter la prieurale Saint-Pierre-Saint-Paul de Souvigny
  • Se balader dans les jardins de Souvigny
  • Faire le musée du prieuré de Souvigny pour voir la colonne du zodiaque
  • Se balader dans le village pavé et fleuri de Souvigny

Je veux entendre les choses qui vous ensoleillent

Je remercie vivement l’Office de Tourisme de Moulins et sa région. Pensée toute particulière pour Marion et Vanessa pour votre présence chargée en bonne humeur ! Reportage réalisé dans le cadre de ma mission « Mange, Prie, Aime » avec Villes Sanctuaires en France.

4.4/5 - (24 votes) 

2 commentaires

  1. Un peu dommage, ou dormir a SOUVIGNY ? Ou manger à Souvigny ?
    A Souvigny il y a trois bon restaurants, vraiment dommage de toujours oublier la sphère plaisir et L’Auberge des Tilleuls qui vous proposent toujours des produits frais. Pour dormir il y a de nombreux gîtes qui vous éviteront de dormir en ibis
    Souvigny est un beau village, mais il n’y a pas que le patrimoine religieux.

    1. Bonjour Laetitia, je suis désolée, mon article n’est pas exhaustif, mais ravie que vous ayez pu l’enrichir 🙂 Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année, dans la JOIE et la BONNE HUMEUR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.