Road trip en Occitanie au cœur des plus beaux villages de la région

Cet automne, nous vous emmenons en road trip à travers l’Occitanie ! Nous allons explorer des contrées saupoudrées de mignonnes petites biquettes et de feuilles colorées, dans lesquelles il fait bon randonner. Depuis les pentes du Canyon de Bozouls à l’opulente montagne de Rocamadour, la nature en Occitanie est puissante et bigarrée. Entre deux sentiers, j’ai adoré parcourir les Plus Beaux Villages de France : Saint-Cirq-Lapopie, Lauzerte, Saint-Côme-d’Olt et Sainte-Eulalie-d’Olt. Nous avons sillonné les routes occitanes pour y découvrir le meilleur de la région ; du département du Lot et tout le Quercy, en passant par l’Aveyron et les gorges du Tarn et jusqu’en Tarn-et-Garonne.

Organiser un road trip en Occitanie

Un road trip en Occitanie qui se construit à l’envers, ce n’est pas banal ! Tout commence en avril dernier, au Salon des Blogueurs du Voyage (We Are Travel 2019), lorsque je rencontre Michèle et Emmanuel. Tous deux viennent d’Espalion, dans le Lot, et sont propriétaires des Villas de Labro. Nous nous mettons d’accord sur un week-end pour octobre prochain pour venir découvrir leur magnifique villa éco-responsable. Je réserve ensuite d’autres hébergements responsables qui viendront agrémenter (et former) le parcours de notre semaine de road trip en Occitanie.

Notre itinéraire pour visiter l’Occitanie

Notre road trip d’une semaine à travers l’Occitanie est séparé en deux articles. Le premier (celui-ci) relate le début du voyage dans les départements du Tarn-et-Garonne et du Lot (jour 1 à 3). Le second, c’est la fin de notre road trip, à la découverte du Tarn et de l’Aveyron (jour 4 et 5). Voici l’itinéraire complet de notre road trip en Occitanie :

Après un réveil magique sous une bulle, notre road trip nous conduit à Moissac, jolie ville d’art. Nous découvrons ensuite Lauzerte, élu plus beaux village de France. Petite halte à Cahors pour pique-niquer. Nous admirons le soleil scintiller sur le Lot et les rameurs d’aviron fendre délicatement l’eau.

Pour cette deuxième journée, nous avons côtoyé les extrêmes. Balade sur les hauteurs de la cité médiévale de Rocamadour, à 150 mètres d’altitude puis descente à 103 mètres de profondeur dans le plus grand gouffre d’Europe, le Gouffre de Padirac.

Ce matin, réveil sous une trombe d’eau. Sur les conseils de notre hôte on file se réfugier dans le Château de Cénevière. Anecdotes, reconstitutions et visite guidée, une immersion réussie ! Deux heures plus tard, nous prenons la direction de Saint-Cirq-Lapopie, l’un des plus beaux village de France.

La météo est avec nous ce matin, nous décidons de randonner au cœur du gigantesque Canyon de Bozouls, en Aveyron. Après avoir usé nos baskets, on enfile nos palmes et tuba pour une visite à 20 mille lieux sous les mers : le Musée du Scaphandre, à Espalion.

Dimanche matin, on déambule dans le petit marché de St-Côme-d’Olt, où nous achetons notre repas du midi composé de produits locaux et visitons le centre historique – inchangé depuis des siècles – avec l’immanquable clocher flammé. S’ensuivent les villages de Ste-Eulalie-d’Olt et St-Antonin-Noble-Val.

Envie de découvrir le Tarn et l'Aveyron ? Cliquez ici pour découvrir la fin de notre road trip en Occitanie !

QUE VOIR DANS LE LOT ET LE TARN-ET-GARONE ?

Vous voulez lire le récit des jours suivants ? Cliquez ici et découvrez notre road trip dans le Tarn et l'Aveyron !

JOUR 1 | de Moissac à Cahors

62km – 1h de route

MOISSAC

Notre nuit sous les étoiles a été merveilleuse. Dormir au creux d’un lit moelleux, lovés dans une bulle transparente, avec pour seul horizon une mer de coton où habitent quelques astres brillants… Un souvenir empli de magie et enveloppé par la fraîcheur matinale ! Mais le froid prend vite la poudre d’escampette et est bientôt remplacé par la chaleur du soleil. On en profite pour découvrir Moissac, une jolie cité monastique. Le cœur historique de la ville est agréable, il y a des cafés et des boutiques le long d’une rue pavée.

A voir, à faire à Moissac

  • Le cloître de l’abbaye inscrit au Patrimoine Mondial par l’UNESCO. L’entrée se situe derrière l’abbaye, à droite du café Le Florentin. Attention, en moyenne saison, le site ferme pour le déjeuner.

La légende raconte que c’est Clovis, rois des Francs, qui en serait l’instigateur. Il aurait promis qu’en cas de victoire il ferait construire un monastère. Alors, après le combat victorieux contre les Wisigoths en 506, il lança du haut d’une colline un javelot pour marquer l’emplacement de l’abbaye.

Fait étonnant : pour laisser passer la ligne de chemin de fer, le cloître a été coupé en deux ! Au 19ème siècle, avec l’arrivée du train, il était impensable qu’un cloître vienne faire obstacle au progrès. Rien ne devait l’arrêter ! Heureusement, les défenseurs des monuments historiques ont quand même réussi à sauver les meubles (et c’était pas gagné à cette époque-là… Ce n’est qu’en 1913 que naîtra la loi sur la protection des monuments historiques.). Du coup, au lieu de passer au beau milieu du cloître, la ligne n’a écrasé “que” l’ancien réfectoire des moines.

  • L’église abbatiale Saint-Pierre qui possède un étonnant tympan. Réalisé entre 1110 et 1230, il s’inspire de l’Apocalypse de Jean et il est aujourd’hui considéré comme un chef-d’œuvre de l’art roman. A l’intérieur, les murs se parent d’une peinture à l’effet très… papier peint ! Je vous laisse découvrir par vous-même…
  • Se promener dans le centre historique.
  • D’autres envies ?

LAUZERTE

La place des Cornières

Dans le Quercy Blanc, une cité médiévale rivalise de charme pour séduire les badauds de passage. Et, la magie opère ! Du haut de son piton rocheux, Lauzerte est classé parmi les plus beaux villages de France. Briques blanchies, portes colorées et murs délicatement ornés de rosiers ; les rues sont calmes. On entendrait presque le soleil se prélasser. Des ruelles pavées aux maisons perchées, c’est bien la place des Cornières qui centralise toute l’agitation. A l’ombre des tilleuls, on prend une pause au café du coin. Historique, le bistrot est resté dans son jus. Pour l’histoire cocasse, il faut monter à l’étage où, à l’époque, il existait quelques chambres. Dans les années folles, le café du commerce était une maison close (!). Vous pouviez alors y découvrir, sur les murs aux motifs surannés, des traces de rouge à lèvre, apposées sensuellement…

Que faire à Lauzerte

Lauzerte est une étape clé du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. On y trouve même un gîte d’étape pour les pèlerins. Lauzerte est aussi le point de départ de plusieurs promenades :

Le jour de marché est mercredi matin sur la Place du Foirail et le samedi matin sur la Place des Cornières.

SUR LES BORDS DE CAHORS

Nous terminons notre journée, direction Cahors, pour un pique-nique improvisé. Face à la rivière du Lot, le soleil étincèle de tous ses rayons mordorés, la ville en toile de fond. Nous n’aurons malheureusement pas le temps de visiter le centre historique de la jolie cité médiévale qu’est Cahors. Mais voici tout ce qu’il y a à faire et à voir à Cahors.

Visiter Cahors

  • Jour de marché :  Le marché de Cahors, élu plus beau de Midi-Pyrénées, a lieu tous les mercredis et samedis matins sur la place Chapou devant la Cathédrale Saint-Etienne.
  • Historique : le pont Valentré : pont piéton qui permet d’accéder à la ville. Il date de l’époque médiévale et se pare de trois tours fortifiées du XIVe siècle.
  • Architecture et Patrimoine : La Chapelle Saint-Gausbert, la Barbacane et Tour de Saint-Jean et la Cathédrale Saint-Etienne (classée au patrimoine de l’UNESCO).
  • Les rues de la ville : Lastié, Saint-Priest, Saint-Urcisse et celle de la Daurade où l’on compte nombre de demeures anciennes, parmi les plus belles de la ville.
  • Point de vue spectaculaire : en haut du Mont Saint-Cyr. Balade facile de 5,5 km, accessible en voiture, à pied ou à vélo.

Où dormir à Puycornet ?

Nébuleuse : Une nuit à la belle étoile sous une majestueuse bulle tout confort

Où dormir à Rocamadour ?

Les Esclargies : Une nuit en forêt dans le monde merveilleux de Miyazaki

JOUR 2 | de Rocamadour à Cenevières

79 km – 1h35 de route

ROCAMADOUR

Ce matin, nous nous réveillons au domaine des Esclargies. Il pleut, les nuages embrassent le ciel et la brume épouse parfaitement les versants des montagnes. Quel décor ! Après un très bon petit-déjeuner, nous voilà partis sur le chemin du de Saint-Jacques-de-Compostelle pour découvrir le Sanctuaire de Notre-Dame de Rocamadour. Sous nos parapluies transparents, nous découvrons ce panorama vertigineux.

Rocamadour, situé dans la Vallée de la Dordogne, culmine à quelques 150 mètres ! Agrippée à la falaise, la cité sacrée arbore une superposition de maisons et de chapelles. Se dresse le château qui couronne majestueusement la falaise. En bas, serpente le ruisseau de l’Alzou.

Que voir à Rocamadour

  • La basilique Saint-Sauveur (UNESCO)
  • La crypte Saint-Amadou (UNESCO)
  • La chapelle miraculeuse, l’une des 7 chapelles bâties au creux du rocher, abrite la Vierge Noire vénérée depuis plus d’un millénaire.

LE GOUFFRE DE PADIRAC

Aujourd’hui, c’est la journée des extrêmes ! Après avoir tutoyé les cieux célestes à Rocamadour, nous descendons maintenant dans l’antre des profondeurs… Au gouffre de Padirac, à 103 mètres sous terre ! Le gouffre de Padirac, situé à 17 km de Rocamadour, est le plus grand gouffre de France.
 L’orifice fait 35 mètres de diamètre et le gouffre plonge à 75 mètres de la surface du causse. Au fond, à 103 mètres sous terre, coule la rivière de Padirac qui s’écoule dans un réseau de galeries de plus de 40 km ! Un peu plus d’1 km de galeries est ouvert au public.

Après une descente vertigineuse à 103 mètres de profondeur (rassurez-vous il y a un ascenseur ! Tels deux grands sportifs, nous avons remonté le tout à pied, avec Bastien…), c’est parti pour 1h30 de visite. On vadrouille dans le gouffre. Pendant que nos yeux s’habituent doucement à l’obscurité, nos oreilles sont à l’affût : un ruisseau coule près de nous ! On embarque ensuite pour une promenade en barque sur la rivière souterraine. Champignons, dentelles de roche, lac de la Pluie (il pleut littéralement sur nous)… On en prend plein les mirettes ! On découvre la Grande Pendeloque, une stalactite géante de 60 mètres de haut.

Vient ensuite ma partie préférée : la Salle du Grand Dôme. Elle s’explore à pied et offre une multitude de concrétions façonnées depuis des millions d’années. Sa voûte s’élève à 94 mètres de haut ! C’est impressionnant ! Je suis restée bouche-bée, là, durant quelques minutes, à admirer ce chef d’œuvre naturel.

Quelques conseils pour votre visite 

  • Toute l’année, la température est de 13°C, emportez un vêtement chaud et de quoi vous protéger la tête de la pluie (et oui !).
  • Impossible de faire des photos ou de filmer durant la visite (à partir de la promenade en barque).
  • Réservez en ligne sur le site du Gouffre de Padirac, cela vous évitera la file d’attente.
  • Ouvert tous les jours, de mars à novembre. Les horaires varient en fonction de la saison.
  • La billetterie ferme 1h30 avant la fermeture du site.

JOUR 3 | de Cénevières à Labro

128km – 2h de route

CHÂTEAU DE CENEVIERES

Ce matin, la pluie opère une rencontre fracassante avec la terre. Elle s’abat sur nos têtes, nous délivrant un doux message : sortez pas, il pleut. On l’écoute sagement durant notre petit déjeuner. Notre hôte nous conseille alors de visiter un château. Celui de Cénevières. Elle ne connaît pas mais des touristes souhaitaient s’y rendre la semaine dernière et d’après elle, la visite à l’air très intéressante. Et pour cause, il a accueilli la reine de Navarre et Henry IV !

Nous arrivons vers les coups de 10 heures. Nous sommes les seuls, avec deux couples de retraités (super drôles !), à profiter de la visite guidée. Une ambiance bonne enfant, où on en apprend plus sur l’histoire de la famille, les De Braquilanges, imbriquée dans la grande Histoire de France. La visite guidée nous permet de découvrir les différentes pièces du château, des chambres aux oubliettes, en passant par la salle d’alchimie ! Notre guide recèle d’anecdotes et prend plaisir à transmettre tout son savoir. Il n’a pas compté son temps et nous avons eu droit à une visite de 2 heures !

Une petite vidéo d’Esprit Lot, l’office du tourisme du département :

Quelques anecdotes :

  • Les voûtes de la cour du château sont construites de plus en plus grandes de sorte à créer un effet d’optique. Ça exagère la profondeur et agrandi l’espace !
  • Au moment de la Révolution, le château fut attaqué. L’homme à tout faire (très attaché au lieu ainsi qu’à la famille) invita les révolutionnaires à boire les vins de la cave. Ils durent passer une excellente nuit car ils repartirent au petit matin, complètement saoules, sans avoir pillé le château !
  • Grâce à ça, le château possède tout son mobilier d’époque ! C’est extrêmement rare.

Infos Pratiques

  • Adresse : D 8, 46333 Cénevières
  • Site Officiel
  • Ouverture : de mars à novembre
  • Prix : 8 € (-15 ans : 4 €)

SAINT-CIRQ-LAPOPIE

Élu plus beau village français, Saint-Cirq-Lapopie tient toutes ses promesses. Déjà pour commencer, le cadre est fantastique. Les brumes enlacent les monts chatoyants des collines environnantes, tandis que les arbres embrasent leurs feuilles d’automnes. De l’autre côté, un merveilleux village médiéval… Mais pour y accéder, il faut le mériter ! On a fait chauffer nos gambettes. Ça monte ! Une fois conquis, le village invite à l’immersion. Bienvenue au Moyen-Âge ! On déambule entre les jardins privés, les fenêtre trilobées et les maisons datant du XIIe au XVe siècle. Nous sommes plongés dans l’ambiance particulière de l’époque. Les boutiques en arcades laissent imaginer les anciens artisans qui faisaient vivre Saint-Cirq-Lapopie : chaudronniers, peaussiers ou encore tourneurs sur bois. N’hésitez pas à demander un guide de visite gratuit à l’Office de tourisme.

Où manger à Saint-Cirq-Lapopie ?

La Tonnelle : sur les conseils de notre hôte, nous sommes venus manger en terrasse (chauffée !) dans ce chaleureux restaurant. La nourriture est délicieuse : que des produits locaux, et les serveurs sont au top ! On recommande !

Où dormir à Labro ?

Villas de Labro : pour dormir comme des stars (écolo) avec piscine et jacuzzi !

Découvrez vite la suite de nos aventures, direction le Tarn et l'Aveyron !

8 commentaires

  1. Un très bel article ! On avait adoré découvrir notamment Moissac et le département du Tarn et Garonne ! Ton article nous donne réellement envie de découvrir Rocamadour, St-Cirq-Lapopie et Cahors. Ca doit être magnifique également. Sur le département du Tarn & Garonne, si tu a l’occasion d’y retourner, nous t’invitons aussi à découvrir les Gorges de l’Aveyron et le village de St Antonin Noble Val qui est aussi une petite merveille. Nous lui avons réservé un article complet 😉

    1. Merci Lionel pour ton retour ! On a adoré explorer cette région et on y retournera très certainement pour y découvrir d’autres lieux 🙂 La suite de notre road trip arrive (je suis en train d’écrire l’article) et effectivement nous avons aussi visité Saint-Antonin-Noble-Val qui est un charmant village médiéval 😀 On a également découvert l’Aveyron, c’est magnifique !

  2. Cet article m’a fait de l’oeil illico : tu parles de tout ce que j’aime ! Le Lot, l’Aveyron, mes coups de coeur suprêmes, superlatifs… l’Occitanie authentique, poétique, vraie… un régal. J’ai suivi un itinéraire très proche du tien, et j’ai dormi aux villas de Labro moi aussi ! Merci pour les magnifiques souvenirs !

    1. Avec grand plaisir !
      Comme je te comprends !! Cette région est une vraie pépite 😀 J’ai adoré ! Et les villas sont superbes, on a passé un très bon week-end. Il y a encore tant à découvrir en Occitanie… Il me faudra revenir, c’est une certitude 🙂

  3. Salut Laurine ! En lisant ton récit, je me rends compte que je ne connais absolument pas le Tarn et Garonne. Mis à part le gouffre de Padirac que j’ai visité en classe verte quand j’avais 8 ou 10 ans, ce coin de France m’est presque inconnu. Pourtant je suis de Montpellier, autant dire à deux pas ! Merci pour cette belle balade… A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut mi, Donec elementum et, elit. leo. consectetur justo sit ultricies