Visiter le Pays-Basque : sur les sentiers de la mer

Ma tête sur l’oreiller ; des étoiles naissent au creux de mes yeux. Dans la nuit noire, je laisse échapper mon regard par le petit sabord au-dessus de moi. Mes pensées infusent le lit, au rythme lent et rassurant des vagues. Doucement, elles me bercent. La neuille recouvre le voilier et s’empare de nos derniers rêves. Le Pays-Basque tire sa révérence… Au petit matin, je m’habille, contorsionnée dans ma cabine de moussaillon. Je chope ma trousse de toilette, ma brosse à dent, ma soif d’aventure et file à la capitainerie. C’est là où l’on se lave : le coin douche et les toilettes. Entre deux étalages de crème solaire, je croise Élise (amie et journaliste qui partage avec moi le voilier pour la nuit) : « ah bah, t’es déjà debout ?! », ma réputation de marmotte me précède, « ouais, le pipi du matin se faisait pressant. » Elle rigole, « accorde-moi 10 minutes et on peut partir ! »

Les Sentiers de la Mer

J’imagine un géant gratter le ciel et faire éclater l’aube. La toile astrale s’orne d’une lueur brillante et rosée. L’aurore est là : elle dore les parcelles sombres et nous accompagne dans ce début d’expédition. J’aime les petits matins où seuls nos yeux portent l’horizon, où seuls nos pas voient Saint-Jean-de-Luz s’éveiller. Les mouettes chantent les vagues. Il est à peine sept heures et pourtant l’air est déjà chaud. On se dit que l’on a vraiment bien fait de partir tôt pour suivre notre marche Les Sentiers de la Mer.

Visiter le pays-basque

Le concept ? Randonner la journée, dormir sur un voilier la nuit. Pendant que les marcheurs avancent sur le sentier côtier, les marins les devancent jusqu’au port-étape où les voiliers servent de refuges, offrant ainsi gîte et couvert aux randonneurs. L’idée des Sentiers De La Mer est née dans l’esprit de Joseph Durand, plaisancier, randonneur et ancien alpiniste, lors d’une rencontre avec des montagnards.

Un voilier pour maison, la côte basque comme jardin

« On s’était croisés sur la côte basque, là où je navigue depuis plus de 30 ans, raconte Joseph. Je leur ai décrit la beauté des ports nichés dans le relief de nos montagnes. Et, paf, le concept était né ! Nous faisions des étapes courtes : dès l’accostage, ils partaient marcher et revenaient au voilier au bout de deux ou trois heures, complètement séduits par le sentier du littoral. » Rapprocher des marcheurs et des marins relève de l’évidence. Ils partagent cette lenteur active qui les met en résonance avec la nature. À la voile comme à pied, l’amateur de nature retrouve ces rythmes doux, s’imprègne des lieux, des paysages, et savoure toute sorte de sensations.

Découvrir le Pays-Basque

Nous arrivons en fin d’après-midi, avec Élise. Saint-Jean-de-Luz nous accueille avec sa chaleur estivale, ses Perrier-citron en terrasse et ses espadrilles colorées. On visite le cœur de ville, et je tombe immédiatement sous le charme de cette jolie bourgade, posée à côté de la mer. C’est chaud, bigarré et flotte dans l’air un « je-ne-sais-quoi » de réconfortant. On achète une planche apéro de chez Pierre Oteiza, éleveur et artisan de la ferme familiale des Aldudes, et on file se poser sur le sable. Regarder la mer exister, ça a toujours été pour moi l’apogée d’une soirée.

Que voir au pays basque

Visiter le pays-basque
Aider le soleil à se lever

Saint-Jean-de-Luz
Balcons fleuris et volets colorés

Commencer par Saint-Jean-de-Luz, lorsque l’on visite le Pays-Basque, cela va, évidemment, de soi. Au sud-ouest de la France, elle se parsème de paysages comme on les aime, entre montagne et océan. Quartier Général des plaisanciers et des surfers, Saint-Jean-de-Luz est une ville portuaire riche en Histoire et en culture. C’est l’heure du goûter, on craque pour les macarons de la Maison Adam, que Louis XIV affectionnait particulièrement et les Muxus (« bisou », en basque) de chez Pariès.

Au XVᵉ siècle, Saint-Jean-de-Luz est renommée pour la pêche à la morue et à la baleine. Un siècle plus tard, elle devient le repaire de flibustiers et de corsaires combattant pour le roi de France – ce qui enrichit considérablement la ville. La peste, les pillages par les Espagnols voisins et la venue d’Henri IV pour construire le fort de Socoa, à Ciboure, sont des épisodes marquants de son histoire.

Visiter le pays-basque

Saint-jean-de-Luz les sentiers de la mer

Apéro sur la plage

Le jour de gloire de Saint-Jean-de-Luz arrive le 9 juin 1660, lorsque le roi Louis XIV épouse Marie-Thérèse d’Autriche, infante d’Espagne. Notre première halte est alors toute trouvée : la Place Louis XIV. Centrale et animée, elle est entourée de maisons à volets colorés, cafés et boutiques. Plus loin, dans le prolongement de la rue, l’église Saint-Jean-Baptiste, un édifice impressionnant avec son intérieur orné de bois sculpté et ses balcons superposés. C’est ici que Louis XIV et Marie-Thérèse se sont mariés.

En sortant de l’église, nos pas nous ont naturellement menées vers les flots. Les bateaux se balancent piano sur l’eau, et les cloches du mât teintent l’air salin. Flânerie le long des quais, observant le monde en été. Cornet de glace et chapeau de paille. Au programme de ce soir : un apéro sur la Grande Plage, une étendue de sable doré protégée par la digue. Alors que la nuit tombait, nous nous sommes promenées une dernière fois le long du port, les lumières se reflétant sur l’eau. Magique.

Sentiers de la mer

Visiter saint-jean-de-luz

Visiter le pays-basque

Que faire au pays basque

Découvrir Saint-Jean-de-Luz

.

Sentier de la mer randonnée et voilier

Pays basque saint jean

Explorer le pays-basque

Que faire au Pays Basque

Les gens sont beaux dans leurs moments de vie. Et vous, quel sera le vôtre ici ?

Ciboure
Vagues roses et ciel orangé

Je me suis réveillée doucement sur le voilier, bercée par les légers mouvements de l’eau dans le port de Ciboure. Les rayons de ma lampe torche perçaient à travers les hublots, illuminant l’intérieur du bateau d’une lumière douce et argentée. J’ai étiré mes bras ; sentant l’air frais du matin entrer par la lucarne. En route pour notre aventure du jour : une randonnée sur les sentiers de la mer, un parcours magnifique qui relie Ciboure à Hendaye, longeant la côte basque.

La force tranquille des matins d’été

On laisse derrière, les maisons aux façades blanchies et aux volets rouges de Ciboure. Et, comme une promesse d’aventure, devant nous : la mer. On longe la côte. Le soleil sort de ces ombres chinoises et offre une vue imprenable sur l’océan Atlantique. Des bébés vagues s’agitent contre les rochers, créant une symphonie naturelle apaisante.

.

Visiter Ciboure sentiers de la mer

.

Corniche basque sud
Hendaye et Fontarrabie

Le dos tourné au fort Socoa et à son phare, la corniche basque se mue en vertigineuses falaises de flysch où ses strates de calcaire, de grès et d’argile s’érodent par la mer. Continuant notre marche, nous traversons des prairies de jade parsemées de fleurs sauvages et croisons quelques marcheurs. J’adore emprunter des chemins de traverse : sous les bosquets, des rayons de soleil s’infiltrent et nous guident. J’entends l’écho des vagues au loin. Je marcherais les yeux fermés, si je le pouvais.

Les herbes généreuses des collines se dessinent au loin. Des moutons laineux paissent devant un château blanc. On se croirait tout droit sorti d’un coin perdu des Highlands ! Je guette les rochers… On sait jamais, Jamie pourrait bien en sortir (les fans d’Outlander savent). Le château, c’est l’observatoire d’Abbadia qui a été construit entre 1864 et 1884. Sur la façade, crocodiles et éléphants de pierre côtoient serpents et chimpanzés et font écho aux nombreux voyages de ses anciens propriétaires, Antoine et Virginie d’Abbadie.

.

Sentier de la mer château d’abbadia

Explorer les sentiers de la mer sur la côte basque

.

Plage de Hendaye

Après avoir contemplé les petits monts des « Deux Jumeaux » (deux rochers identiques émergeant de l’eau), affronté la pampa basque et le soleil caniculaire, Hendaye se fait deviner. Le paysage s’altère joyeusement, laissant les hauteurs abruptes se métamorphoser en plages de sable doré.

À notre arrivée à Hendaye, nous sommes éreintées, mais comblées par la beauté de la marche. On a bien mérité notre pause ! Un petit restaurant en bord de plage nous attend bien sagement. Tandis que nous savourons des pintxos et un verre de Txakoli, un vin blanc basque rafraîchissant, nous contemplons la mer solaire et vivifiante. La bonne adresse où manger à Hendaye : Le Solsol, une cuisine bistronomique élaborée à partir de produits frais : de l’entrée au dessert, tout est fait-maison !

Que voir à Hendaye

Fontarrabie

L’après-midi est déjà bien avancé lorsque nous arrivons à Fontarrabie. La canicule est à son comble, c’est in-sou-tenable. Chaque souffle d’air semble aussi chaud que le précédent. Mais avant d’explorer cette ville espagnole, une baignade s’impose, façon « étoile de mer ». Un refuge dans les eaux fraîches de l’océan Atlantique – sous le soleil brûlant, nous laissons les vagues emporter nos rires rafraîchis.

Revigorées, nous montons à bord de la navette pour traverser la baie vers Fontarrabie. Le trajet, bien que court, était salvateur. Vive la brise marine ! Une fois sur la terre ferme, nous avons trouvé un petit café au charme rustique. Assises à une table en bois, nous commandons des boissons fraîches, savourant la pause bienvenue.

Tapas et piments séchés

Le propriétaire, un homme jovial, nous sert des verres de tinto de verano et des tapas – des olives, du jambon ibérique et des tranches de tortilla espagnole. Ce moment de répit, à l’ombre, avec ces saveurs locales, est une véritable bénédiction. Une fois repues, on gravit les rues en pente qui nous mènent à l’église de Santa María de la Asunción. De là, la vue sur la baie de Txingudi et des côtes françaises est imprenable. Tandis que les bateaux de pêche picolent sur la mer d’huile, les badauds picorent sur le port.

.

Visiter le pays basque espagnol

Découvrir le pays basque espagnol

Sentier littoral nord
Pointe Sainte-Barbe et Guéthary

La Pointe Sainte-Barbe, au nord de la baie de Saint-Jean-de-Luz, est un promontoire rocheux riche en histoire. Nommée d’après Sainte-Barbe, patronne des artilleurs et des pompiers, elle a servi de place forte, de lieu de culte et de pèlerinage pour les marins. Aujourd’hui, un parc public de 22 000 m² y est aménagé, respectant la topographie et la végétation locale, avec une chapelle et des vues panoramiques exceptionnelles. Le site abrite également le talus des « flots bleus », où une colonie de Serapias lingua, une orchidée sauvage, fleurit d’avril à juin.

Sentier de la mer pays basque

Village côtier de Guéthary

Aujourd’hui, on troque voiliers et chalutiers de pêche contre planches de surf et vans aménagés ! Direction Guéthary, un village « à la cool ». Getaria (en basque), situé entre Bidart et Saint-Jean, est le plus petit herria (village) de la côte basque. Ses maisons labourdines, ses édifices de style art-déco et la vue imprenable sur l’océan depuis le belvédère (appelé « la Terrasse de la Mer ») lui donnent une vraie douceur de vivre. En un mot : j’adore. Peut-être parce qu’ici l’océan est partout.

En effet, le moindre recoin de la commune rappelle que le village est tourné vers l’océan. Son blason – où l’on aperçoit une baleine et la barque d’un chasseur, les rues qui descendent ineluctablement vers les flots, les criques sauvages, les petits bars et restaurants qui proposent souvent la vue océan accompagnée d’un plat local : le poisson – cuisiné à toutes les sauces ! Et enfin, le port !

Un port en cale sèche

Enfin… « le port ». Un bien grand mot, diront certains. Effectivement, ici, pas de place pour de gros bateaux, pas de Yachts ni de grands voiliers. C’est juste un très ancien et modeste port de pêche où quelques barques de pêcheurs attendent pour se jeter à l’eau. En effet, le port de Guéthary, en plus d’être le plus petit de la côte, a la particularité d’être en cale sèche. Autrement dit : tous les bateaux sont hissés hors de l’eau à l’aide d’un treuil, après chaque sortie en mer. Vu sa taille, il ne peut accueillir que quelques bateaux et les emplacements sont réservés pour des années. Il est alors très difficile, voire impossible, d’obtenir un anneau (ou emplacement).

Pause dej avec vue

Pour la pause déjeuner, rendez-vous à « Heteroclito », un bar restaurant étonnant ! Juché sur une falaise, on apprécie autant la vue sur les surfeurs que sa déco un bric-à-brac ! Des objets insolites estampillés « aventure » sont rangés sur les étagères ou tapissent les murs. Le must ? Cette carcasse de baleine au plafond qui nous invite à faire un voyage magique comme dans « Pinocchio ».

Culture surf

Le sentier du littoral traverse tout le village et nous conduit sur des petits sentiers au plus près des vagues. Les surfeurs aguerris viennent à Guéthary pour affronter la célèbre « Vague de Guethary », également appelée « Avalanche ». On prend des cours de surf sur la plage de Cenitz, au creux d’une crique qui a des airs de bout du monde. La belle plage est celle des Arrotzen-Costa, (classée réserve naturelle), tandis que l’on accède à la sauvage et calme plage des Alcyons par un sentier plutôt escarpé.

Le spot d’Avalanche (grosses vagues réservées aux pro du surf) et de Parlementia (accessible aux débutants) sont deux spots de surf réputés qui accueillent les surfeurs locaux et internationaux. De grands noms du surf sont venus se frotter aux vagues de Guéthary comme Laird Hamilton. En attendant de le croiser, on se balade au milieu du village et l’on salue des surfeurs tout de combinaison vêtus et planches sous le bras. Près du port, des vans vintages roucoulent .

Sortie en mer
Balade nocturne sur les flots

La journée s’achève avec une surprise… Philippe et Hélène, nos hôtes marins, nous accueillent avec de grands sourires, leurs visages illuminés par le soleil déclinant. Ce soir, on prend le large ! Nous montons à bord de leur Thétis, un Dufour 34, prêtes à fendre les eaux. L’air est doux ; la mer, légèrement ridée par une brise légère, promet une navigation paisible.

Alors que nous sortons du port, le soleil commence sa lente descente vers l’horizon, embrasant le ciel de couleurs chaudes et vibrantes. Le vent gonfle les voiles et les flots se fendillent sous la proue du voilier. On s’installe confortablement sur le pont, prêtes à savourer ce moment.

Le souffle du vent dans les haubans

Philippe et Hélène manœuvrent habilement le voilier, tandis que nous dérivons le long de la côte. Le couple partage avec nous leurs aventures maritimes, leurs voix mêlées au murmure des vagues. Ils nous parlent des tempêtes inattendues, des rencontres avec les pêcheurs et des nuits étoilées passées en mer. Leurs histoires sont captivantes et nous transportent dans un univers de liberté et d’évasion.

Le ciel se fend d’immenses nuages roses. Sur le pont, Hélène prépare un repas improvisé avec des produits locaux : saucisson, légumes croquants et fromages régionaux. Nous dégustons ce festin accompagné de verres de vin. Les derniers rayons effleurent la surface de l’eau, transformant l’océan en une mer de feu. Nous rentrons au port sous un ciel nimbé, les lumières de la ville se reflétant doucement sur l’eau calme.

Notre voilier, solidement amarré, devient notre refuge pour la nuit.

Que faire au Pays-Basque

Visiter le Pays-Basque

Explorer le pays-basque

Découvrir Saint-jean-de-luz, hendaye, guéthary et le pays basque espagnol

Visiter le pays-basque

Visiter le Pays-Basque

À l’abordage, moussaillon ! 

Shopping souvenirs

 Que ramener du Pays-Basque 

Un peu plus de temps ?

On file se prélasser au « Thalazur Helianthal Thalasso & Spa ». Posé sur le sable, au milieu de la prestigieuse baie de Saint-Jean-de-Luz, le parcours marin entièrement rénové offre une vue imprenable sur l’océan et un accès direct à la plage. Sauna, Hammam et salle de sieste. On aime !

Les Sentiers de la Mer au Pays-Basque

  • Le concept ? Randonner depuis Saint-Jean-de-Luz pour découvrir le littoral à son rythme (Ciboure, Hendaye, le Pays-Basque espagnol, mais aussi le village de Guéthary. Dormir et mangez à bord du voilier. Et recommencer ! Retrouver le voilier, seon hôte et ses affaires au port suivant. Notre balade au Pays-Basque.

Explorer les autres voyages proposés 

Merci à l’Agence Départementale du Tourisme 64 Béarn Pays-Basque pour ce séjour en dehors des sentiers battus.

5/5 - (10 votes) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.