Nous ne partons plus…

En voilà, un titre racoleur.

Bien énigmatique. Pute-à-clics, comme l’on dit en journalisme. Mais pourtant, c’est vrai. Nous ne partons plus. Enfin, c’est à moitié vrai. Cet article, j’ai eu du mal à l’écrire. A me lancer dans son écriture. Comme si coucher les mots sur papier (métaphoriquement, car j’écris sur ordinateur, enfin vous avez saisi l’idée), rendait tout ceci, réel. Et pourtant, ça l’est. Ça l’est depuis 1 mois.

Mais pourquoi ?!

Parce que Brendon est en fait la soeur de Brenda. Car l’un de nous deux est mentalement atteint d’une passion pour les arbres nains. Car nous préférons rester pour élever des voitures à Paris plutôt que des lamas en Patagonie. Parce que la vie. Blague à part, mais non sans une pointe d’humour (oui, j’aime rire), j’ai sans doute déjà vendu la mèche…

Bastien a eu la chance de pouvoir se réaliser professionnellement. Avec une phrase comme ça, comment voir mon annonce comme une mauvaise nouvelle ? Surtout que Capri, c’est pas fini ! J’ai menti. Je ne vous ai pas dit la vérité en début d’article. Enfin, pas toute la vérité. Je corrige. On ne part plus… en février 2019, mais plus tard. Quand ? Ça, c’est la question à 1 million.

Concrètement, il va se passer quoi ?

Un job de rêve pour Bastien. Une envie de prolonger son contrat. Une appétence profonde pour le Japon, les bonsaï, les koï… Tout a commencé par un stage de formation avec un maître japonais (cadeau de moi). Et deux jours plus tard, il se fait débaucher pour travailler à l’Arbre de Vie, une boutique de bonsaï à Paris. Coup de bol ? J’ai tendance à être d’accord avec ce bon vieux Paul Éluard. “Il n’y a pas de hasard. Il n’y a que des rendez-vous.”

C’est pas beau ça ? De mon côté, je ne suis pas à court d’idées ! Un projet de plusieurs bébés-voyages est en discussion avec mon taf… Alors, nous ne partons plus faire le tour du monde en février, mais quelques mois plus tard. Un an après ? Qui sait. Mais, promis, la terre nous attendra pour qu’on puisse tourner ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consectetur ipsum Praesent nunc at amet, ut