Les programmes pour partir à l’étranger

Voyager, découvrir un pays, une culture, une façon de vivre… lorsque l’on est étudiant, jeune diplômé ou (futur) explorateur, c’est possible et pas cher. Vous pouvez partir étudier ou travailler à l’étranger grâce aux nombreux programmes qui existent. Voici 10 solutions pour partir à l’étranger -parfois gratuitement, les programmes prenant en charge jusqu’à 100 % du séjour- selon votre profil et vos attentes.

Le Service civique
Erasmus +
Le Programme Travail Vacances (PVT)
Le WWOOFing
Le Volontariat International en Entreprise (VIE)
Le Volontariat International en Administration (VIA)
Au pair
Le Service Volontaire Européen (SVE)
Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)
La Bourse AVI International

Le Service civique

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les jeunes en situation de handicap). Accessible sans condition de formation, de diplôme, de compétence particulière ou d’expérience. Les missions, de 6 à 12 mois, sont indemnisées et s’effectuent en France ou à l’étranger.

Les jeunes de 16 à 25 ans, étendu jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap.
Accomplir une mission d’intérêt général dans un domaine spécifique choisi par le participant.

Il existe 9 domaines d’interventions reconnus prioritaires :

  • Culture et loisirs,
  • Développement international et action humanitaire,
  • Education pour tous,
  • Environnement,
  • Intervention d’urgence en cas de crise,
  • Mémoire et citoyenneté,
  • Santé,
  • Solidarité,
  • Sport.
De 6 à 12 mois.
En France (DOM-TOM compris) et à l’étranger.
Pour valider sa mission, il suffit de fournir l’une des pièces administratives suivantes :

  • Une pièce justifiant de votre nationalité française, celle d’un État membre de l’Union européenne ou de l’Espace Économique Européen ;
  • Un titre de séjour régulier en France effectif depuis plus d’un an ;
  • Un titre de séjour régulier en France effectif sans condition de durée si vous possédez le statut d’étudiant étranger, de réfugié ou si vous êtes bénéficiaire de la protection subsidiaire. Les étrangers possédant une carte de séjour pluriannuelle générale délivrée après un premier document de séjour sont également éligibles au dispositif.
  • Pour les volontaires mineurs : une autorisation parentale est également nécessaire (en savoir plus : L120-5 du Code du Service National).
  • Aucune condition de diplôme ni d’expérience professionnelle n’est demandée.
Selon les situations, les volontaires perçoivent entre 580,55 euros et 688,21 euros par mois et tous bénéficient d’une protection sociale intégrale.

  • Une indemnité de 472,97 euros nets par mois est versée par l’État. L’organisme d’accueil verse une prestation en nature (titre repas, accès à la cantine…) ou en espèce (remboursements de frais…) d’un montant de 107,58 euros (pour couvrir les frais d’alimentation ou de transports.)
  • Pour les jeunes, bénéficiaires ou appartenant à un foyer bénéficiaire du RSA, ou titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au-delà : une majoration d’indemnité de 107,66 euros par mois.

A savoir, l’indemnité est entièrement cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et l’Aide au Logement.

Liens utiles : Service civique

Erasmus +

Le programme de la Commission européenne Erasmus+ couvre plusieurs champs : l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Il permet aux jeunes de 18 à 30 ans de partir à l’étranger pour étudier, se former en entreprise, se confronter aux langues étrangères, rencontrer et échanger avec d’autres citoyens européens. Il n’impose pas toujours de diplôme et n’est pas uniquement réservé aux étudiants.

  • Les établissements d’enseignement supérieur reconnus éligibles (délivrant un diplôme national de l’enseignement supérieur, un diplôme d’état ou un titre) et les établissements privés agréés par l’Etat.
  • Les étudiants qui ont achevé leur première année d’études universitaires et qui sont citoyens de l’un des pays éligibles (soit à ce jour, les 25 Etats membres de l’U.E., les 3 de l’A.E.L.E., mais aussi la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie) ou qui ont le statut de résident permanent, d’apatride ou de réfugié politique.
  • Les enseignants de l’enseignement supérieur et, uniquement dans le cadre des réseaux thématiques (volet 3 d’Erasmus), les organismes privés et publics qui coopèrent avec les établissements d’enseignement supérieur (centres et organismes de recherche, associations, collectivités locales, entreprises, partenaires sociaux, O.N.G.).
Étudier, se former, échanger, vivre de belles expériences ou plus spécifiquement soutenir un projet dans les domaines de l’enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport.
De 3 à 12 mois, possibilité de partir en plusieurs fois.
Dans les universités partenaires de l’établissement du participant. Erasmus est ouvert aux 28 États membres de l’Union européenne, aux pays de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) et à la Turquie.
Pour les participants individuels, ils ne peuvent pas bénéficier directement du programme Erasmus +. Ils doivent s’adresser à un organisme porteur d’un projet financé par le programme. Par exemple : un étudiant s’adressera à son établissement (ex : université) et candidater auprès de lui pour bénéficier d’une bourse. Aucune condition de diplôme ni d’expérience professionnelle n’est demandée.
Les participants touchent une allocation de mobilité Erasmus pour le voyage, la préparation linguistique ou le séjour. Son montant varie selon la destination et la durée du séjour. Un complément et/ou une bourse de mobilité peuvent être versés en plus si vous êtes boursier. Boursier originaire des DOM-TOM, vous recevez un complément de 600 €.

Liens utiles : la plateforme Penelope (rubrique Erasmus mobilité)
Agence Erasmus+
Information Erasmus +

Le Programme Travail Vacances (PVT)

Aussi appelé Working Holiday Visa, ce programme est destiné aux jeunes de 18-30 ans (et jusqu’à 35 ans pour le Canada). Il offre la possibilité de partir à l’étranger pour 6 à 12 mois (parfois renouvelables) et de travailler sur place pour financer votre séjour. Une maîtrise de l’anglais et/ou de l’espagnol est un plus dans la recherche d’emploi sur place.

Les 18-30 ans (au moment de la demande), étendu jusqu’à 35 ans pour le PVT Canada (pour certaines nationalités seulement).
L’opportunité de travailler (dans son domaine ou pas) à l’étranger, de vivre une année de voyage entre road trip et petits boulots.
De 6 à 12 mois.
En France (DOM-TOM compris) et à l’étranger.
Pour valider la demande, il faut :

  • avoir un passeport valide pendant la totalité de la mission,
  • avoir des économies de côté (le montant varie suivant le pays choisi),
  • justifier d’un billet d’avion retour,
  • attester de son état de santé : certaines destinations exigent un certificat médical, d’autres demandent de répondre à un questionnaire (pouvant conduire à une visite médicale),
  • déclarer ses antécédents avec la justice,
  • souscrire à une assurance PVT/WHV (Working Holiday Visa).
  • Il n’est pas exigé d’avoir un certain niveau de diplôme ou d’expériences professionnelles et aucune compétence linguistique n’est requise.
Selon le travail effectué sur place.

Liens utiles : Pvtistes.net
Partir en PVT
Working Holiday Visa

Le WWOOFing

Le WWOOF (World Wide Opportunities on Organic Farm) est un réseau permettant de mettre en relation une famille (généralement dans des fermes et ranches, mais pas uniquement) et des Wwoofers, des personnes du monde entier souhaitant voyager. Ces derniers aident la famille quelques heures par jour et en échange, celle-ci les loge et les nourrit.

Tout le monde, quel que soit l’âge ou la nationalité. A noter, que certains WWOOF exigent des bénévoles majeurs (20 ans pour la Turquie).
Pour avoir une première expérience dans le domaine de l’agriculture biologique et de l’écoconstruction, en France ou à l’étranger. Les participants aident sur place pendant 4 à 6 heures par jour et, en échange, leurs hôtes fournissent la nourriture et l’hébergement.
Il n’y a pas de période standard. C’est le bénévole et l’hôte qui se mettent d’accord sur la durée.
Au choix, entre 100 pays proposés sur les 5 continents.
Pour faire du WOOFing il faut être adhérent à l’association WWOOF du pays désiré (cotisation).
Aucune. Le WWOOFing est basé sur l’échange.

Liens utiles : WWOOF International
WWOOF France
WWOOF Fédération

Le Volontariat International en Entreprise (VIE)

Le VIE (Volontariat International en Entreprise) permet aux jeunes ressortissants de l’Union Européenne de 18 à 28 ans de partir pour une mission professionnelle de 6 à 14 mois, renouvelable une seule fois, sous conditions. Essentiellement axées en Europe, les missions (indemnisées) peuvent s’effectuer partout dans le monde.

Les étudiants, les jeunes diplômés ou les chercheurs d’emploi de 18 à 28 ans.
Travailler et acquérir une expérience professionnelle à l’étranger. Tous les métiers sont concernés : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines, etc.
De 6 à 24 mois.
Partout dans le monde.
Pour valider sa demande, il faut :

  • être de nationalité française ou européenne,
  • avoir fait sa JAPD (Journée d’Appel de Préparation à la Défense).
  • être en règle avec les obligations de service national du pays dont vous êtes ressortissant,
  • justifier d’un casier judiciaire vierge,
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour pouvoir exercer le métier demandé.
Selon les pays, le volontaire international est rémunéré entre 1 200 et 3 000 euros net par mois. Une couverture sociale est incluse.

Liens utiles : Civiweb

Le Volontariat International en Administration (VIA)

Le VIA (Volontariat International en Administration) s’adresse aux 18-28 ans, étudiants ou diplômés en recherche d’emploi et ressortissants de l’Espace économique européen (EEE). Ce programme permet de travailler pour des services de l’État à l’étranger : consulats, ambassades, missions et services économiques français à l’étranger, services de coopération et d’action culturelle, ou encore au sein d’un laboratoire scientifique.

Les jeunes de 18 à 28 ans.
Travailler pour les services de l’État à l’étranger : consulats, ambassades, missions et services économiques français à l’étranger, services de coopération et d’action culturelle,  ou encore au sein d’un laboratoire scientifique.
De 6 à 24 mois.
En France (DOM-TOM compris) et à l’étranger.
Pour valider sa demande, il faut :

  • être ressortissant des États membres de l’Union européenne ou d’un autre État partie de l’accord sur l’Espace économique européen
  • savoir qu’aucune candidature spontanée ne doit être adressée directement aux ambassades.
  • attendre qu’une offre apparaisse sur le site du Civiweb pour y postuler et envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse électronique du contact qui apparaît sur l’annonce.
Le volontaire perçoit des allocations équivalant à une indemnisation comprise entre 1 200 et 2 800 euros par mois, suivant le pays d’affectation.

Liens utiles : Civiweb

Au pair

Ouvert aux jeunes de 18 à 30 ans, de toutes nationalités, le séjour au pair s’étend sur une période de quelques mois à un an. La personne au pair est en charge de garder des enfants au sein d’une famille et d’aider aux tâches domestiques quotidiennes. Logée et nourrit, le ou la au pair recevra de l’argent de poche (variant selon les familles) et sera intégré(e) à la vie familiale des hôtes.

Les jeunes de 18 à 30 ans, de toutes nationalités.
Partir à l’étranger, apprendre une nouvelle langue, découvrir une culture… Tout ceci par le biais de la garde d’enfants. Totalement intégrée au sein d’une famille d’accueil, les personnes au pair sont nourries et logées.
De 6 à 12 mois.
Principalement en Europe, Australie, États-Unis et Nouvelle-Zélande, mais aussi au Canada, en Chine..
Avoir contacté une famille hôte et avoir été accepté par cette dernière.
La personne au pair reçoit de l’argent de poche, le montant varie selon les familles.

Liens utiles : Aupairworld
Union Françaises des Agences Au Pair
Europair
Association Famille & Jeunesse
Au pair care

Le Service Volontaire Européen (SVE)

Le SVE (Service Volontaire Européen) permet aux jeunes de 18 à 30 ans, résidents d’un pays membre de l’Union Européenne, de partir à l’étranger pendant un 2 à 12 mois. Les volontaires participent à un projet d’intérêt général pour la communauté d’accueil. Ce programme offre une prise en charge totale du séjour (transport, logement, repas et cours de langue) et de l’argent de poche est donné au volontaire. Il n’y a aucune condition de diplôme ou de niveau en langue étrangère pour pouvoir candidater.

Les jeunes de 18 à 30 ans.
Au sein d’un organisme à but non lucratif (association, collectivité, O.N.G, établissement public, etc.), le volontaire mènera à bien un projet d’intérêt général utile à la communauté d’accueil, dans différents domaines : social, culturel, patrimoine, environnement, etc.
De 2 à 12 mois.
Partout en Europe et dans les pays membres ou partenaires.
Aucune condition n’est demandée.
Le volontaire reçoit une somme mensuelle d’argent de poche (de 50 à 160 euros) selon le pays, une protection sociale assurée par le groupe Axa et les frais liés au projet (de l’accueil au transport) sont pris en charge.

Liens utiles : Jeunesse en action
Liste des organismes associatifs agréés

Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

Le VSI (Volontariat de Solidarité Internationale) propose des missions humanitaires à l’étranger. Toute personne majeure et sans activité professionnelle peuvent postuler. D’une durée de 6 mois à 1 an, ces missions sont proposées par la trentaine d’ONG agréées par le Ministère des Affaires Étrangères. Renouvelables jusqu’à 6 ans maximum, les missions se déroulent toutes hors de l’Espace économique européen. Sans doute le plus sérieux de tous, ayant été certifié de façon officielle par la loi du 23 février 2005. Il définit le statut de volontaire, bien distinct de celui de salarié ou de bénévole.

Toute personne majeure (parfois minimum 21 ans, selon les destinations), sans activité professionnelle.
Au sein d’une association agréée par l’État français, les volontaires accompliront une mission d’intérêt général, de développement ou d’urgence humanitaire en mettant leurs compétences à profit.
Jusqu’à 6 ans.
Dans le monde entier.
En théorie aucune, mais cela dépend de chaque O.N.G.

Quelques critères peuvent cependant être sélectifs :

  • compétences requises
  • maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères
  • engagements associatifs
  • grande motivation
  • équilibre psychologique solide.
Selon les situations, les volontaires perçoivent entre 100 à 813,07 euros. Au retour, une prime d’insertion professionnelle (plafonnée à 2 001 euros maximum) est versée aux volontaires ne bénéficiant pas des allocations chômage ainsi qu’une possible indemnité de réinstallation après 2 ans de mission minimum (3 700 euros maximum).

Liens utiles : Clong Volontariat
France Volontaires
Service Public

La Bourse AVI International

Tous les ans, trois projets de « solidarité internationale » sont récompensés par la Bourse AVI International avec, à la clé, 1000 euros chacun et une assurance voyage. La valeur du projet réside dans l’échange entre les participants et les populations locales, que ce soit matériel, pédagogique, culturel, etc. Les participants (résidant en France, Belgique ou Suisse, de tout âge) peuvent partir de 2 à 12 mois. La Bourse est gérée par Culture-Aventure.

Les jeunes de 18 à 30 ans.
De 2 à 12 mois.
Hors du pays de résidence.
Pour se voir attribuer la bourse AVI International, le projet doit comporter une dimension de solidarité internationale et impliquer un échange – matériel, culturel, scientifique, pédagogique, social, etc.) entre les participants au projet solidaire et les populations locales.

Liens utiles : Bourse AVI International
Culture Aventure

Épinglez l’article sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consequat. et, id tristique risus. commodo in Donec libero vulputate, venenatis