Préparation physique pour un Tour du Monde

T’es sportive toi pour faire le TDM

Aujourd’hui, parlons d’un sujet qui fâche… La préparation physique. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, l’activité sportive et moi, ça fait deux. Et c’est là que j’me suis dit que pour partir vadrouiller dans la jungle, au sommet d’un volcan ou en plein désert, il faudrait peut-être me mettre au sport fissa.

Préparation mentale

  1. Première phase : d’abord, tu te renseignes sur ce qu’il y a à faire dans un pays et, là, tu tombes d’émerveillement pour une super rando dans un parc naturel.
  2. Deuxième phase : puis, juste en dessous de la description, tu lis : “conditions physiques requises car même si vous réussissez à suivre les circuits les plus faciles, vous risquez de ne pas profiter au mieux de votre voyage, voire même d’handicaper le groupe.” Ok, ça c’est fait.
  3. Troisième phase : le déni. “Nan je pense que ça devrait aller. Attends, avec toutes mes correspondances métro bus train, je parcours chaque jour plus de 3 kilomètres !”
  4. Quatrième phase : tu ouvres les yeux après avoir failli crever en courant après ton bus, sur 100 mètres.
  5. Cinquième phase : enfin, tu te fais violence et tu commences un entraînement physique.

Le profil des champions

Bastien, Monsieur Paresseux porte très mal son surnom, dans ce domaine. Sans vouloir lui lancer des fleurs (mais quand même tu peux noter), il est très sportif. Pour te dresser son portrait, il a une licence de STAPS. Il a fait du tennis pendant très longtemps, de l’aviron, de la plongée. Il aime courir, faire du vélo et a déjà testé panoplie de sports, juste pour le plaisir. Bastien suit également un entraînement de musculation (La Méthode Lafay). Avec son job actuel de jardinier paysagiste (oui, il a un parcours atypique, nous y reviendrons), il se bouge énormément en taillant, coupant, ramassant, arrachant, et plein d’autres trucs en -ant, très fatiguants. Donc niveau préparation physique, ça va.

Laurine, Madame Paresseuse, bah je peux m’arrêter là, ça me résume plutôt bien (!) Le sport, je trouve ça dur, épuisant et ennuyeux. Du coup, pour m’y mettre c’est vraiment une question de motivation (la photo du double menton, par exemple, est un bon booster). Si je cherche bien : plus jeune j’ai fait de la gym pendant quelques années. J’aime bien le tennis de table. J’ai adoré faire du handball au lycée. Voilà.

Les points positifs

Donc, pour faire le Tour du Monde, il faut que je commence une préparation sportive.

  • Pour pouvoir faire plaisir à Bastien qui souhaite faire des treks un peu plus poussés, sur une plus grande distance ou dans un lieu un peu moins accueillant (coucou l’Amazonie). Partir à deux, c’est aussi prendre en compte les envies de l’autre.
  • Pouvoir apprécier la balade sans mourir à chaque pas que je fais (et être fière de moi).
  • Avoir un corps de rêve (et être en bonne meilleure santé, aussi.).

Mon entraînement sportif

Tous les jours, je fais 30 minutes de sport. L’objectif est de me renforcer au niveau musculaire et de gagner en cardio. Pour simplifier, voici mon emploi du temps :

  • Lundi : abdos
  • Mardi : Bras et dos
  • Mercredi : jambes et fesses
  • Jeudi : HIIT
  • Vendredi : gainage / yoga
  • Le week-end : run et randonnées (par encore commencées, j’attends LA paire de chaussures. Soon…)

Idées d’entrainements

Voici quelques exemples d’exercices physiques piochés ici et là sur le net : Lotus et bouche cousueTop Body ChallengeL’application smartphone 8fit et des vidéos trouvées sur Youtube.

Si vous avez des conseils, des astuces ou bien des questions, n’hésitez pas !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vulputate, Donec velit, tristique accumsan odio libero. consequat. leo Phasellus tempus